affaneur


affaneur

⇒AFFANEUR, subst. masc.
Région., vx. Ouvrier qui travaille à la journée, journalier :
Ouvrier qui travaille à la journée. Ce mot vient de l'italien affanno, peine; dites, journalier; c'est un honnête journalier. Ce mot s'emploie aussi comme adjectif. On dit plus communément, homme de peine, portefaix crocheteur. Le journalier est celui qu'on emploie à la journée.
E. MOLARD, Le Mauvais langage corrigé, 1810, p. 9.
Étymol. ET HIST. — 1389 « ouvrier qui travaille à la journée » (Lit. remiss. ex Reg. 137, Chartoph. reg., ch. 14 ds DU CANGE s.v. affanator :Comme pour les provisions de la feste et noces de Alips de Beaujeu... il [Pierre de Daucie] eust été commis à faire lesdites provisions et faire amener icelles par la riviere de Sosne à Villefranche; et eust requis Lorens de Conteres Affanour que il, pour competent salaire, voulsist mener desdites provisions, etc...); 1460 « id. » (Reg. 190, ch. 172, ibid. :Guischart Traffoy gaignent et Affaineur de bras... s'en ala en ung champ). — 1835, Ac.
Terme du lyonn., dér. de affaner (ahanner), cf. le lat. médiév. (lyonn.) affanare, 1382 « travailler avec effort » (Ordinatio. J. Bamos, parroch. S. Sibruni in Foren. ds M. GONON, La Vie quotidienne en Lyonn., d'apr. les Testaments, XIVe-XVIe s. [1969], n° 937 : de dna Brianczona, VII flor. auri de salario suo olim cum eadem affanat); suff. -eur.

affaneur [afanœʀ] n. m.
ÉTYM. 1389; du v. régional (Lyonnais) affaner, var. de ahaner « travailler avec effort ».
Régional et vx. Ouvrier travaillant à la journée. Journalier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affanure — ⇒AFFANURE, subst. fém. Région., vx. Partie d une récolte de grain attribuée comme salaire en nature, aux moissonneurs et aux batteurs. Rem. 1. Pour DG, ce mot est dial. Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e restreignent également son usage à… …   Encyclopédie Universelle